La Paix Sociale et les Violences envers les Femmes

Mexico, Mexique, le 5 septembre 2004

Déclaration

Les violences envers les femmes, sous leurs formes et à degrés divers, sont une réalité tout aussi universelle qu'elle est ancienne. Aucune partie du monde n'en est exempte. Dans tous les pays, dans toutes les cultures, les violences envers les femmes font autant partie des cultures traditionnelles que de la réalité quotidienne. Elles comptent parmi les manifestations les plus claires de l'oppression des femmes et de l'inégalité des sexes, de la manière dont les femmes sont considérées comme des êtres humains ne possédant pas l'intégralité des droits, comme des êtres humains partiels, des êtres humains de deuxième catégorie.

La santé et l'intégrité physique et mentale de chacun dépendent du droit à une vie menée dans la dignité, sans crainte de violences, du droit à la sécurité et à la paix sociale et de la promotion de l'égalité des chances. Les mesures de lutte contre les discriminations doivent être considérées comme des droits légaux fondamentaux, protégés par diverses lois.

Bien que des efforts aient été entrepris pour lutter contre les violences commises à l'égard des femmes, ils se sont révélés insuffisants car au lieu d'être considéré comme un crime grave, symptomatique des discriminations et de l'exclusion motivées par le sexe et par l'âge dont sont victimes les femmes, ce fléau continue d'être relégué au rang des problèmes privés.

Les données et statistiques officielles ne reflètent toujours pas l'ampleur du problème, bien que, comme l'indiquent les faits, les violences envers les femmes touchent au moins une femme sur trois et que, pour tout crime signalé, au moins six autres ne sont pas rendus publics.

Les actions menées au niveau national et international par les organisations de femmes ont joué un rôle fondamental dans les efforts pour soulever ces questions et susciter des débats et pour inciter les gouvernements à les inscrire à leur ordre du jour.

On reconnaît aujourd'hui que les violences envers les femmes constituent une violation des droits de la personne et qu'elles comptent parmi les facteurs qui font de la famille et du foyer, le lieu supposé le plus sûr, un terrain favorable à la criminalité.

Les violences envers les femmes sous leurs formes diverses, y compris le fémicide, leur forme la plus agressive et la plus grave, sont l'expression d'une société dans laquelle les discriminations envers les femmes et l'inégalité des relations de pouvoir découlant d'un système patriarcal demeurent une réalité.

Les violences envers les femmes ont un effet négatif sur la construction de la paix sociale et lui font obstacle. Des mesures seront nécessaires de la part des gouvernements et de la communauté internationale pour les éliminer.

Par conséquent, l'Internationale socialiste des Femmes:

  • Appelle tous les gouvernements á respecter l'ensemble des engagements découlant des conventions, traités et conférences sur les droits des femmes et des enfants en tant que personnes et à garantir que leurs actions soient reflétées dans des plans d'égalité, des politiques publiques, des mesures législatives et des mesures en faveur de l'égalité et de la parité entre les sexes;
  • Appelle les autorités locales, nationales et régionales à promouvoir des réformes législatives complètes visant à éliminer toutes les formes de discrimination et à lutter contre les violences envers les femmes et les filles, à les prévenir, à les punir et à les éradiquer;
  • Souligne que les États doivent garantir un accès facile à la justice, mettre en place, dans les organismes publics et les tribunaux, des services spécialisés adaptés aux besoins et à la diversité culturelle du Mexique et d'autres pays et fournir des informations sur les juridictions légales internationales;
  • Exhorte le gouvernement du Mexique à élaborer les politiques et les mesures établies dans le programme d'action sur les violences envers les femmes afin d'empêcher l'apparition de comportements illégaux et criminels dans la société et de promouvoir la création d'organismes de soutien adéquats au niveau national, municipal et local;
  • Encourage les journalistes et les médias en général à collaborer de toutes les manières possibles afin de promouvoir la diffusion de messages dénués de formules stéréotypées et d'élaborer des relations harmonieuses et égalitaires entre les femmes et les hommes, en respectant les droits de la personne.
  • En outre, l'Internationale socialiste des Femmes, profondément inquiète et choquée par les fémicides de Ciudad Juarez, du Chihuahua et d'autres régions du Mexique, ainsi que par d'autres meurtres semblables commis dans d'autres parties de ce continent, exige instamment que justice soit faite rapidement, que le mal causé soit réparé et que les auteurs de ces crimes et ceux qui se font leurs complices passifs soient punis sévèrement et exhorte le gouvernement mexicain à rendre compte du travail du procureur spécial chargé de l'enquête sur les fémicides ainsi que de la commission spéciale sur Ciudad Juarez et Chihuahua.

Enfin, l'Internationale socialiste des Femmes souhaite affirmer que sa position envers les gouvernements du Mexique et des pays d'Amérique latine et des Caraïbes présents à cette réunion restera celle d'une condamnation et d'une lutte constante contre les actions de discrimination et d'exclusion sociale à tous les niveaux du gouvernement, dans différentes autorités et différents domaines de la société.

 

Actualités

Journée internationale de la Femme

08 Mars 2022

’Internationale socialiste des femmes (ISF) applaudit le thème de la journée internationale des femmes de l’année 2022 « L’égalité aujourd’hui pour un avenir durable »...

Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes

25 Novembre 2021

Cette année, la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes est l'occasion de rappeler avec force à notre communauté mondiale les niveaux inacceptables de violence que les femmes et les filles subissent chaque jour, partout dans le monde...

Une bonne éducation est la meilleure garantie pour une bonne vie

Article de Tuula Peltonen, publié dans le journal Brussels Morning le 09 septembre 2021

En Finlande, les écoles commencent tout juste leur session d'automne. Malgré la pandémie de coronavirus, les écoles rouvriront normalement et des milliers d'enseignants reprendront l'enseignement...

Déclaration sur la situation des femmes et les droits des femmes en Afghanistan

26 août 2021

Suite à la chute de l'Afghanistan aux mains des talibans, l'Internationale socialiste des Femmes affirme sa ferme solidarité aux côtés de la communauté internationale, à la fois pour condamner toutes les formes de violence et d'oppression en Afghanistan et pour soutenir fermement les civils innocents pris dans cette situation affligeante...

Le rôle des femmes dans une paix durable pour un développement inclusif et la sécurité économique

Article de Shazia Marri, publié dans le journal Brussels Morning le 30 juillet 2021

Tout au long de l'histoire, les femmes ont joué un rôle central dans le façonnement de l'avenir. Qu'il s'agisse des luttes pour la liberté en Asie et en Afrique ou de l'essor économique de l'Europe après la Seconde Guerre mondiale, les femmes ont prouvé à maintes reprises leur résilience face au danger comme aux difficultés...

L’annulation de la dette - Un soulagement pour les femmes de ces pays

Article de Chantal Kambiwa, publié dans le journal Brussels Morning le 17 juin 2021

La question de la reconnaissance des droits des femmes et des filles dans différentes régions du monde et plus particulièrement en Afrique, est de plus en plus au cœur de plusieurs stratégies de développement. Est-ce une reconnaissance de ses valeurs ainsi qu’une volonté de la voir s’épanouir ?...

Nous devons défendre les progrès en matière d'égalité des sexes après la pandémie de COVID-19

Article de Ouafa Hajji, publié dans le journal Brussels Morning le 24 mai 2021

Les femmes et les filles ont payé un prix disproportionné pour l'arrêt économique pendant la pandémie, en particulier dans les pays en développement; nos politiques devraient empêcher que cela ne devienne la nouvelle norme, soutient Ouafa Hajji...

Notre soutien à Sandra Torres

30 avril 2021

L’Internationale socialiste des Femmes, ISF, souhaite exprimer son soutien à Sandra Torres, dirigeante de l’Unidad Nacional de la Esperanza (UNE) du Guatemala et l’une des vice-présidentes de l’IS....

Réunion du Conseil de l'ISF

30 avril 2021

Comment réinventer notre avenir après la COVID-19

Les femmes sont la patrie des autres

Article de Hilal Dokuzcan, publié dans le journal Brussels Morning le 30 mars 2021

Alors que la Turquie se retire de la convention d'Istanbul, à laquelle un gouvernement de l'AKP a adhéré en 2011, un politicien turc réfléchit à la poursuite des femmes partout dans le monde. Il n'y a pas de patrie pour les femmes, souligne-t-elle, à part les autres femmes...

Déclaration sur le retrait de la Turquie de la Convention d'Istanbul

22 Mars 2021

L’Internationale socialiste des Femmes est attristée d’apprendre la décision de la Turquie de se retirer de la Convention d’Istanbul déterminée par un décret présidentiel du 20 mars 2021...

Participation pleine et effective des femmes à la prise de décisions dans la sphère publique – La clé pour obtenir l’égalité des sexes

16 Mars 2021

65 Session de la Commission sur le Statut des Femmes (CSW) Nations Unies, New York, du 15 au 26 Mars 2021

Événement parallèle organisé par l’Internationale Socialiste des Femmes

Journée internationale de la Femme

08 Mars 2021

L’Internationale socialiste des Femmes (ISF) applaudit chaleureusement le thème de la Journée internationale des femmes de cette année : « Leadership féminin : Pour un futur égalitaire dans le monde de la Covid-19. »..

Bonne fêtes

Décembre 2020

Paíx et égalité pour 2021

Publications

Les cent premières années

Bref historique de l'Internationale socialiste des Femmes

Par Irmtraut Karlsson

Ce livre raconte l'histoire des cent premières années de l'Internationale socialiste des Femmes

FIN