Les femmes qui parviennent à résoudre les conflits par le dialogue et la négociation

Istanbul, Turquie, le 24 juin 2012

Déclaration

Les dix huit mois derniers ont vu le Moyen Orient en conflit et un nouveau paysage a émergé à cause du Printemps arabe. On a vu l'émergence de nouvelles démocraties en Tunisie, en Egypte, en Libye, au Yémen tandis que d'autres pays de cette région ont commencé a mettre en place des reformes politiques. Il est trop tôt pour dire si ces changements et reformes seront bénéfiques aux femmes mais de ce que nous pouvons observer jusqu'ici, les femmes sont de nouveau exclues des négociations et de la réalisation de ces nouvelles démocraties.

Cependant à part le conflit kurde, il y a beaucoup d'autres conflits persistants comme en Chypre, au Sahara occidentale ainsi que le conflit israélo-palestinien. Là encore, les femmes sont souvent exclues de ces négociations du processus de paix.

En 2000, la Résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations unies sur les femmes, la paix et la sécurité, définissait pour la première fois la structure politique et légale permettant aux Nations unies et aux États membres d'augmenter la participation des femmes dans les négociations et opérations de paix. Cette résolution insistait aussi sur la protection des femmes et des jeunes filles contre les violences sexuelles et sexistes pendant les conflits et exigeait que les États membres respectent les besoins spécifiques des femmes et des jeunes filles dans les camps de réfugiés, pendant le rapatriement et la reconstruction après les conflits.

Cependant, 12 ans après la Résolution 1325 sur les femmes, la paix et la sécurité, peu de progrès a été accomplis. Il n'y a pas d'application adéquate de la Résolution des Nations unies. Certains États membres ont pris des mesures, mais les femmes participent rarement aux négociations du processus de paix.

En Turquie, les femmes ont fait de grands progrès politiques malgré les défis auxquels elles sont confrontées. Aux élections législatives turques de 2011 par exemple, le nombre de femmes tous partis confondus ayant obtenu un siège au parlement est passé de 46 à 78. Dix-neuf d'entre elles appartiennent au Parti républicain du peuple (CHP) et onze au Parti pour la paix et la démocratie (BDP). Ces deux partis sont membres de l'Internationale Socialiste et ouvrent à promouvoir la participation active des femmes à la vie politique, mais en réalité les femmes membres de ces partis ont encore beaucoup de mal à être incluses dans la prise de décisions stratégiques. Il existe un aspect des décisions politiques duquel les femmes et les femmes kurdes en particulier sont résolument exclues : de la table des négociations.

Tout au long de l'histoire et jusqu'à nos jours, les Kurdes, l'un des anciens peuples du Moyen-Orient, ont souffert aussi bien de discrimination culturelle, d'assimilation que de répressions violentes. Les Kurdes cherchent à s'autodéterminer et à faire reconnaître leur identité ethnique. Les femmes Kurdes ont joué un rôle actif dans la lutte pour la paix, la liberté et la démocratie ; elles ont de formidables talents de négociation et de coopération par le dialogue ; et pourtant tout ceci a conduit à leurs persécutions et de récentes vagues d'arrestations.

L'Internationale socialiste des Femmes soutient les femmes kurdes dans leur lutte pour l'ouverture d'un processus de négociation et de dialogue pour une résolution pacifique et démocratique du problème kurde.

L'Internationale socialiste des Femmes lance donc un appel aux partis membres de l'Internationale Socialiste, aux gouvernements, aux structures d'État et aux ONG ayant des valeurs similaires à celles de l'ISF pour :

Permettre aux femmes de participer à la prise de décisions politiques ;

Intégrer l'inclusion des perspectives de genre dans la résolution des conflits ;

Appliquer une disposition clé de la Résolution 1325 du Conseil de sécurité - participation croissante des femmes à tous les niveaux de la prise de décisions concernant la prévention, la gestion et la résolution des conflits ;

Reconnaître que même si les structures démocratiques au sein de l'État sont absentes ou naissantes, l'objectif reste d'inclure les femmes sur un pied d'égalité dans les processus de paix à tous les niveaux, qu'il s'agisse d'initiatives locales ou de résolutions de conflits intergouvernementaux et ;

Reconnaître que la paix et la sécurité sont fondamentales pour trouver une solution démocratique des conflits et qu'on ne peut parvenir à celles-ci que grâce à un dialogue et à des négociations constructives.

____________

 

 

Actualités

Journée internationale de la Femme

08 Mars 2022

’Internationale socialiste des femmes (ISF) applaudit le thème de la journée internationale des femmes de l’année 2022 « L’égalité aujourd’hui pour un avenir durable »...

Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes

25 Novembre 2021

Cette année, la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes est l'occasion de rappeler avec force à notre communauté mondiale les niveaux inacceptables de violence que les femmes et les filles subissent chaque jour, partout dans le monde...

Une bonne éducation est la meilleure garantie pour une bonne vie

Article de Tuula Peltonen, publié dans le journal Brussels Morning le 09 septembre 2021

En Finlande, les écoles commencent tout juste leur session d'automne. Malgré la pandémie de coronavirus, les écoles rouvriront normalement et des milliers d'enseignants reprendront l'enseignement...

Déclaration sur la situation des femmes et les droits des femmes en Afghanistan

26 août 2021

Suite à la chute de l'Afghanistan aux mains des talibans, l'Internationale socialiste des Femmes affirme sa ferme solidarité aux côtés de la communauté internationale, à la fois pour condamner toutes les formes de violence et d'oppression en Afghanistan et pour soutenir fermement les civils innocents pris dans cette situation affligeante...

Le rôle des femmes dans une paix durable pour un développement inclusif et la sécurité économique

Article de Shazia Marri, publié dans le journal Brussels Morning le 30 juillet 2021

Tout au long de l'histoire, les femmes ont joué un rôle central dans le façonnement de l'avenir. Qu'il s'agisse des luttes pour la liberté en Asie et en Afrique ou de l'essor économique de l'Europe après la Seconde Guerre mondiale, les femmes ont prouvé à maintes reprises leur résilience face au danger comme aux difficultés...

L’annulation de la dette - Un soulagement pour les femmes de ces pays

Article de Chantal Kambiwa, publié dans le journal Brussels Morning le 17 juin 2021

La question de la reconnaissance des droits des femmes et des filles dans différentes régions du monde et plus particulièrement en Afrique, est de plus en plus au cœur de plusieurs stratégies de développement. Est-ce une reconnaissance de ses valeurs ainsi qu’une volonté de la voir s’épanouir ?...

Nous devons défendre les progrès en matière d'égalité des sexes après la pandémie de COVID-19

Article de Ouafa Hajji, publié dans le journal Brussels Morning le 24 mai 2021

Les femmes et les filles ont payé un prix disproportionné pour l'arrêt économique pendant la pandémie, en particulier dans les pays en développement; nos politiques devraient empêcher que cela ne devienne la nouvelle norme, soutient Ouafa Hajji...

Notre soutien à Sandra Torres

30 avril 2021

L’Internationale socialiste des Femmes, ISF, souhaite exprimer son soutien à Sandra Torres, dirigeante de l’Unidad Nacional de la Esperanza (UNE) du Guatemala et l’une des vice-présidentes de l’IS....

Réunion du Conseil de l'ISF

30 avril 2021

Comment réinventer notre avenir après la COVID-19

Les femmes sont la patrie des autres

Article de Hilal Dokuzcan, publié dans le journal Brussels Morning le 30 mars 2021

Alors que la Turquie se retire de la convention d'Istanbul, à laquelle un gouvernement de l'AKP a adhéré en 2011, un politicien turc réfléchit à la poursuite des femmes partout dans le monde. Il n'y a pas de patrie pour les femmes, souligne-t-elle, à part les autres femmes...

Déclaration sur le retrait de la Turquie de la Convention d'Istanbul

22 Mars 2021

L’Internationale socialiste des Femmes est attristée d’apprendre la décision de la Turquie de se retirer de la Convention d’Istanbul déterminée par un décret présidentiel du 20 mars 2021...

Participation pleine et effective des femmes à la prise de décisions dans la sphère publique – La clé pour obtenir l’égalité des sexes

16 Mars 2021

65 Session de la Commission sur le Statut des Femmes (CSW) Nations Unies, New York, du 15 au 26 Mars 2021

Événement parallèle organisé par l’Internationale Socialiste des Femmes

Journée internationale de la Femme

08 Mars 2021

L’Internationale socialiste des Femmes (ISF) applaudit chaleureusement le thème de la Journée internationale des femmes de cette année : « Leadership féminin : Pour un futur égalitaire dans le monde de la Covid-19. »..

Bonne fêtes

Décembre 2020

Paíx et égalité pour 2021

Publications

Les cent premières années

Bref historique de l'Internationale socialiste des Femmes

Par Irmtraut Karlsson

Ce livre raconte l'histoire des cent premières années de l'Internationale socialiste des Femmes

FIN